Joy maman expat & ses astuces pour voyager avec les enfants

Joy maman expat & ses astuces pour voyager avec les enfants

Astuces pour voyager

L’incontournable tablette

On ne voyage pas sans! Pour notre départ à Séoul nous avions pris le lecteur dvd portable sauf qu’au bout d’une heure de vol (sur 13 h) mon fils l’a cassé! on a dû le bidouiller pour le reste du voyage… depuis ce jour tout est sur l’ipad avec le chargeur à 100% dans la valise. Pour les parents qui sont contre les nouvelles technologies je pose la question: ont-ils déjà fait un voyage de 14H avec un enfant en bas âge?!! je ne pense pas… les coloriages ça dure un temps mais ils finissent toujours par perdre les crayons et quand tu as 2 enfants ils veulent la même couleur…

La Valise Trunki (valise Trunki)

Un très bon plan pour «l’avant voyage» avec dedans une tenue de rechange, des petits livres et jouets. Ils peuvent se mettre à califourchon et «pédaler» ou la tirer (il y a une petite anse) ou demander à leur papa de la tirer…s’ils sont fatigués. L’avantage c’est que c’est très léger. Hector avait 3 ans l’âge parfait, Aliki 1 an et demi un peu juste pour elle. Il faut l’âge de pouvoir la pousser avec leurs jambes. Au départ tu te dis que c’est un cadeau empoissonné… du bazar à transporter en plus mais je reconnais que c’est plutôt sympa. C’est un jouet de plus.

Comment vis tu cette troisième grossesse?

Je sais que je suis enceinte mais c’est très abstrait. Je suis tellement accaparée par les 2 autres que j’oublie complètement! Je porte des trucs lourds sans m’en rendre compte. Je sens un peu la fatigue mais dans l’ensemble ça va (je n’ai jamais aimé les 3 premiers mois pour aucune de mes grossesses) Je me souviens que pour la 1ère grossesse je savais au jour près (à l’heure près presque!) de combien de jours j’étais enceinte. Déjà dès la 2ème grossesse tu as moins le temps de te regarder le nombril.

Routine beauté enceinte?

J’ai toujours entendu qu’il fallait bien s’hydrater, boire de l’eau (mais pas trop si problème de rétention d’eau) et mettre de la crème. Entendu aussi que si ta peau doit craquer elle craquera… ce sont des natures. J’utilise de l’huile de coco pure que j’adore (très répandue en Indonésie) si c’est trop gras je la mélange avec une crème hydratante basique. Lors de ma première grossesse en France je mettais de l’huile d’amande douce. L’huile de parafine aussi est top. Est-ce la nature de ma peau ou la crème je ne sais pas mais ça été très efficace donc je continue.

Soins enfants?

Pour mon futur bébé je rapporte tout de France… j’ai déjà acheté 8 litres d’eau micellaire Bioderma spécial bébé (vendu par bidon de 1 litre en flacon pompe) c’est très pratique pour le change et des carrés de coton lotus ou monoprix. Il n’ y avait pas de coton à Séoul ! J’avais aussi fait ça pour ma deuxième. Je rapporte également du gel lavant moussant Mustela dont j’aime particulièrement l’odeur.

J’utilise la crème Dexeryl pour les hydrater après le bain (efficace et sans odeur) et B panthen pour le change.

Conseils à une future maman

De n’écouter aucun conseil! N’écouter que son bon sens. Quand c’est ton premier tu es tentée d’écouter parce que tu es larguée. J’ai des amies qui m’ont recommandé des marques par exemple et elles avaient raison. Mais sur la façon de gérer les pleurs, les biberons, allaiter ou pas, c’est très personnel.

Si c’est une expat un peu roots comme l’Afrique ou l’Indonesie vérifiez les conditions sanitaires, les vaccins. Constituez avec votre pédiatre une mega trousse à pharmacie et essayez de trouver un moyen de communiquer avec lui. Le côté médical m’a toujours un peu angoissé dans l’expatriation parce qu’avec les enfants ça peut aller très vite. Généralement dans les grandes villes il y a toujours une association de français à l’étranger, c’est pas mal de rentrer en contact avec eux avant de partir. Par exemple le coup du coton qu’on ne trouve pas on me l’avait dit avant, du coup j’ai un stock dans ma valise…

Un mot sur le papa

J’ai arrêté de travailler après la naissance d’Hector (Joy était dans le marketing) Quand on a su que nous partions je me suis demandée si j’allais me relancer dans un projet de boîte et puis une fois à Séoul c’était compliqué pour diverses raisons : le visa, la barrière de la langue, le fait d’être une femme… finalement j’ai decidé de m’occuper de mes enfants. Mon mari et moi avons fait ce choix ensemble et je considère que c’est une chance d’être auprès d’eux. Il est super hyper aidant, très compréhensif parfois un peu trop cool…! Il s’en occupe beaucoup, il a toujours aidé pour les biberons la nuit et changé les couches. Il joue beaucoup avec eux. L’essentiel, je pense, c’est d’être d’accord sur la direction que nous voulons donner à leur éducation. Mes enfants c’est «mon job» toute la journée, le papa suit mon lead qui ne doit pas être si mauvais:-) Nous formons une vraie équipe.

 

 



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *