TALE ME, Bien plus que des vêtements à louer

TALE ME, Bien plus que des vêtements à louer

Tout commence par un mot qu’une amie poste sur mon mur Facebook « Il faut absolument que tu fasses un article sur eux, c’est un super concept! » Et Fanny avait raison (merci Fanny!) Le super concept dont elle parle c’est TALE ME qui l’a imaginé… Un dressing de créateurs responsables qui propose des vêtements à la location dans des matières éthiques 100 % bio à des prix très accessibles pour l’enfant (de 0 à 8 ans) et la femme enceinte. Une sorte de bibliothèque de vêtements où la fonction du vêtement prime plutôt que sa possession.

TALE ME c’est l’apologie de la slowfashion… en gros consommez moins mais mieux (facile à dire quand chaque mois les marques de mode enfantine sortent je ne sais combien de nouvelles collab’ ou capsules… un véritable matraquage de nouveautés qui donne le tournis et vide nos porte monnaies par la même occasion. C’est tentant pourtant hein?! moi-même je suis tentée mais quand j’y réfléchis 2 secondes, je fais ce triste constat qu’en tant que maman, je suis envahie de vêtements à la qualité très médiocre dont je ne sais plus quoi faire (je donne parfois, je jette très souvent ou je stocke) Bien sûr j’aime garder certains vêtements mêmes s’ils sont trop petits pour mon fils (c’est un souvenir) mais n’y-a-t-il pas d’autres solutions?

Si justement…TALE ME!

J’ai rencontré Ophélie, responsable du pop-up à Paris (10ème arr.) qui a eu la gentillesse de me parler de l’origine du concept et de son fonctionnement. TALE ME c’est une nouvelle forme de consommation de la mode que l’on devrait toutes adopter. Une mode éthique ET stylée. Oui parce que TALE ME ce ne sont que des créateurs talentueux qui font de très jolis vêtements. La mode de demain.

A l’origine il y a ANNA BALEZ une française installée à Bruxelles depuis quelques années. GrÂce à l’envie et des démarches simplifiées, Anna crée l’entreprise en 2014 en Belgique.

AnnaTaleMe

Maman de 2 enfants, cette ingénieur chimiste à la base connaît très bien les matières et les cycles de vies des produits. Elle a un idée très précise sur la façon dont les textiles sont traités et se demande comment habiller ses enfants sans pesticides ni perturbateurs endocriniens ou colorants nocifs! La solution c’est de passer par des petits créateurs qui produisent en Europe et proposent du coton bio et des matières recyclées, mais c’est cela coûte cher. L’idée vient alors de partager le dressing avec d’autres utilisateurs, de s’associer avec des petits créateurs pour obtenir des prix plus accessibles et démocratiser le beau. 

En 2014 Anna commence avec un site internet. Aujourd’hui 8000 produits sont référencés et livrables partout en Europe.

Puis elle ouvre une boutique à Bruxelles (dans le quartier de Saint Gilles) ainsi qu’un atelier d’insertion qui apprend les métiers de lingère-couturière pour remettre les vêtements en état entre 2 locations. On sait très bien que les vêtements vont être tachés… On ne peut pas dire à un enfant « ne bouge pas parce que tu portes des jolis vêtements! » Anna a voulu qu’il n’y ait aucune restriction au niveau des tâches et des déchirures, l’atelier a été pensé pour ça et en plus ça crée de l’emploi.

L’importance des matières

Pour faire pousser le coton on arrose les champs de pesticides, il y a donc des matières toxiques dans le coton. Parfois même le coton bio de la fast-fashion n’est pas si pur que ça… la matière première est pure mais très souvent c’est du coton de fin de cuve. La fibre qui permet de tisser le tissu est trop courte, le coton est tout petit donc on rajoute des produits chimiques pour agrandir la fibre… et pouvoir le tisser.

L’idéal serait de laver 2 à 3 fois les vêtements avant de les porter pour retirer tout avant. S’il est difficile de connaître l’origine des matières avec lesquelles les vêtements sont fabriqués, on voit rapidement la qualité au lavage.

Depuis quelque temps, la société a commencé une prise de conscience à propos du bio alimentaire. Sur le textile c’est en train de se faire… 

Chez TALE ME c’est du 100% bio ET labellisé et on est sur du coton de haute cuve (on le sent nettement au toucher des vêtements) 

La boutique (ouverte le 18 janvier dernier) est au 14 rue du Château d’eau (75010) 

Boutique Paris Tale Me

Grâce aux bons retours de nos clients nous avons entamé des recherches pour trouver un lieu dans Paris et s’implanter durablement (toujours dans le 10ème) Et le rêve serait de dupliquer l’atelier d’insertion ici en France.

L’Abonnement

Le système d’abonnement est très simple. Le seul frein est dans la tête! 

2 possibilités: en boutique ou par internet.

Pour les enfants 

En Boutique – Pour louer 1 pièce pour enfant c’est 9,50 par mois. Vous avez accès à toutes les pièces du dressing. On s’inscrit, on profite de cette pièce et on peut échanger à volonté.

Par exemple, aujourd’hui il pleut je prends un imperméable pour mon enfant mais dans une semaine il fait beau je peux échanger contre une robe. Le prix ne fluctue pas. Vous pouvez changer autant de fois que vous le souhaitez dans le mois.

Apres 2 pièces c’est 19 euros – 3 pièces c’est 25,65 euros (permet de composer une tenue plus complète) et ainsi de suite… !

A l’issue du mois 2 options:

Soit vous gardez la pièce (pas besoin de revenir en boutique) et l’abonnement est renouvelé pour le mois suivant.

Soit vous venez en boutique échanger votre pièce.

ET je précise que vous pouvez suspendre l’abonnement quand vous le souhaitez et le reprendre plus tard.

Tout ce que nous demandons, c’est de rendre la pièce lavée mais ne vous acharnez pas sur une tâche! L assurance tâches et déchirure est comprise dans le prix.

Sur Internet – L’abonnement est de 19 euros pour 3 pièces avec un engagement de 4 mois. (contrairement à la boutique où on ne s’engage pas)

Pour les mamans

Les vêtements de maternité c’est souvent moche et pas cher ou très beau et très cher…

Il existe 3 gammes pour les mamans – Basique, Créateur et Exception.

Formule Basique (14,50 euros) avec jeans, sweats, hauts (inclut vêtements d’allaitement)

Formule Créateur (29 euros) avec des robes, des petits pulls (beaucoup de vêtements d’allaitement)

Formule Exception (49 euros) avec des pièces réalisées exclusivement pour la boutique à Paris.

On peut échanger les vêtements quand on veut. 

Nous proposons également des BOX CADEAUX future maman, spécial anniversaire ou spécial kids.

Plus d’infos sur les formules et tarifs ici kids.taleme-shop.com

D’autres boutiques vont ouvrir prochainement en France et en Europe

En France, nous étudions la possibilité de créer des évènements éphémères à Bordeaux, Nantes ou encore Lyon.

En Europe, nous allons ouvrir un popup à Berlin en septembre prochain et nous étudions la faisabilité d’un projet similaire à Amsterdam en 2018.

Pour conclure, Tale me c’est une super solution quand on manque de place et qu’on connaît les conditions dans lesquelles certains vêtements sont confectionnés…

Les curseurs de la circular fashion sont poussés au maximum: économie circulaire, slow fashion, remise en état des vêtements par des gens en insertion et recyclage.

Souvent les gens franchissent la porte et ont du mal à comprendre qu’ils ne peuvent pas acheter. Je dis souvent que je sème des graines! On parle beaucoup du concept. Ce n’est pas intuitif. Les gens me disent qu’ils vont réfléchir et… ils reviennent.

Le 1er avril (après-demain donc) TALE ME organise un goûter pour les enfants à la boutique avec une pêche à la ligne… (entrée libre) Toutes les infos sur FB ici

INFOS: Ouvert jusqu’au 2 mai 2017 au 14 rue de Château d’eau – 75010 

Mardi-Vendredi (11h- 19H30) – Samedi (10h-18h30)

Courrez-y!

En attendant la boutique définitive… Adresse à suivre sur le BLOG!



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *