Le Halloween traditionnel américain

Le Halloween traditionnel américain

Trick-or-Treat-Bag-1

Sarah (26 ans) mon amie américaine vit à Boston (où elle est née) Elle a eu la gentillesse de me raconter ses souvenirs d’enfance d’Halloween et surtout le « spirit » qui entoure cette fête très importante chez les Américains. Inutile de préciser qu’elle s’adresse également aux enfants qui adooooorent se déguiser en monstres et dévorer des bonbons… Thank you Sarah!

Halloween était une tradition dans notre petite banlieue de Boston comme dans toute l’Amérique. Cette fête marque le mois d’Octobre. Ce sont mes vacances préférées…

Les décors spectaculaires d’OktoberFests, les films d’horreur. Les invasions de manteaux, colorants, perruques, machines d’effets dramatiques et accessoires intrigants sur les étagères des magasins.

Pendant que certains le préparent doucement, d’autres s’y mettent en avance et sans que tu t’en rendes compte, des bols de citrouille en plastique se remplissent de bonbons américains.

Pour ne nommer que les meilleurs, il y a les chocolats Reese, Hershey’s kisses, M&Ms, Kit Kats, Milky Ways, Snickers et 3 Musketeers!

Quelques petits lutins chanceux rentrent chez eux avec des bonbons King Size qui rendent hommage à leur déguisement spectaculaire : fantômes, sorcières, chats noirs, superheros, lutins, citrouilles, souris, princes et princesses Disney, des princesses Anna et Elsa abondent  coiffées de longues tresses blanches et portant des robes congelées.

Attention de ne pas trébucher sur des capes, queues, cannes ou sur des appendices errants pendant que vous passerez de maisons en maisons, un soir venteux d’automne.

Les ongles sont peints en noir, les visages en couleurs, les mèches de cheveux teintes aux couleurs psychédéliques. De la musique grimpe à travers les maisons remplies de toiles d’araignées comme des petits personnages se dandinant dans le noir.

Sous la cape de la nuit, d’étranges lanternes éclairent les portes d’entrée, invitant les jeunes amateurs de la nuit d’Halloween à sonner aux portes, à leur propre risque.

Le fameux « Trick or treat » “Un bonbon ou un sort?” le seuil de la porte d’entrée cache les fantômes de la famille Adams, des doigts coupés, des yeux abandonnés …

Vieux et jeunes participent ensemble aux réjouissances d’Halloween. S’ensuivent les soirées d’adultes et le niveau de l’horreur s’intensifie.

Les couples et les amis personnalisent leur déguisement : des trios pour Three Blind Mice ou Les Trois Mousquetaires. Des duos originaux comme Peter Pan et la fée Clochette, ketchup et moutarde, beurre de cacahuète et gelée, et la liste est longue…

Bières à ras bord  et jantes de sucre – et l’odeur mélangée de gaufres de citrouille/potiron, muffins, bières, tartes, latté et cookies…

La cueillette de pommes amorce le mois avec les donuts de cannelle and le cidre, tandis que les bourrasques de novembre nous guettent.

Les fenêtres supportent des décalcomanies de Jack-O-Lantern à côté de chats noirs, fantômes et autres citrouilles faisant des grimaces.

Des charrettes de foin hantées pénètrent Boston jusqu’aux cimetières, et les pubs débordent de monde, se regroupant et s’éclaboussant comme leurs boissons.

Pour préparer votre Halloween américain, regardez Party City, iParty, and The Garment District et n’oubliez pas d’aller à Salem dans le Massachussets, où des terrains hantés et des magasins mystiques ravivent le rappel des procès des sorcières

Parents, c’est à vous d’imprégner les citrouilles d’Halloween de vos enfants avec des vacances biens effrayantes, une fois grands  ils appréhenderont ce jour avec tellement d’entrain !

Et qui sait qui (ou quoi) peut vous accueillir sur le prochain perron … Joyeux Halloween !

**************

Un petit clin d’oeil avec cette chanson pour enfants (un classique d’Halloween)

Which Witch is Which?

 

Et pour les anglophones voici la version originale de l’Itw de Sarah

Halloween was a staple in our small suburban town just north of Boston, as, I would say, it is across America. One of my most coveted holidays, Halloween infuses the month of October. Momentum mounts with Oktoberfests, haunted movies, and party store perks like masks, cloaks, dyes, wigs, dramatic-effect materials, and intriguing accessories that enticingly line shelves.
While some revelers tread slowly, other seasoned celebrants prepare with speed, and before you know it, plastic pumpkin bowls are brimming with stock American candies. To name a few chocolate chart toppers, you have Reese’s peanut butter cups, Hershey’s kisses, M&Ms, Kit Kats, Milky Ways, Snickers, and 3 Musketeers. A few lucky little goblins return home with KING size candy bars that pay tribute to their majestic disguises: ghosts, witches, black cats, superheroes, goblins, pumpkins, mice, Disney princes and princesses alike! Elsa’s and Anna’s abound in the shapes of long white braids and frozen frocks. And be ware not to trip on capes, tails, canes, or stray appendages as you take off trick or treating on a gusty autumn’s eve.
Nails are painted black, faces dressed in color, hair strands dyed new psychedelic hues. Music creeps from cobwebbed houses as little figures prance about in the dark. Under night’s cape, eerie front door lanterns take light, inviting young Hallow’s eve-goers to ring at their own risk. « Trick or Treat? » Front doorsteps hide Addams-family phantoms, loose fingers, abandoned eyeballs, and other oozing frights. Halloweentown music dances across frightening front lawns, crisp under the shield of fall’s brittle leaves that crunch underfoot as party-goers embark on short journeys across neighborhoods.
Old and young together partake in the revels of Halloween. Adult parties ensue when the children are through, as intensified versions of horror take form. Couples and friends customize costume themes: a threesome may cameo as Three Blind Mice, or The Three Musketeers (in homage to our French Dumas!). Husband and wife pair as Peter Pan and Tinkerbell, ketchup and mustard, peanut butter and jelly, and the list goes on. Beers brim with sugar rims — and the scent of pumpkin wafts through muffins, ales, pies, lattes, and cookies. Apple picking primes the month with cinnamon donuts and ciders, and strong November gales await us on the other side.
Windows bear Jack-O-Lantern decals alongside black cats, billowing tree ghosts, and stoop-side pumpkins carved into faces funny, spooky, iconic.  Haunted hayrides permeate Boston en route to historic graveyards, and pubs brim with people, splashing and pooling like the beverages within. Parties boast eyeball-bobbing water tanks, candied apples, foreign jungle juices, and spiked ciders among other popcorned goodies and sweetened snacks.
To prep your American Halloween, check out Party City, iParty, and The Garment District — and don’t forget to make your way to Salem, Massachusetts, where haunted grounds and mystic shops revive tingling reminders of the witch trials… Parents, this is your chance to infuse your children’s trick or treat pumpkins with good holiday horror (I mean, cheer!) so that they, in turn as they grow tall, will spirit the holiday with just as much zest.
Now monsters, show us your best monster mash and which witch is which this October 31st. And who knows who (or what!) might greet you on the next … front .. stoop … Happy Halloween!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut